Sur la route de Rio 2016 – Octobre 2015

Dans le cadre de son partenariat avec l’Equipe de France Olympique, Odalys accompagne durant leur préparation jusqu’aux JO de Rio 2016 deux athlètes : Haby Niaré, numéro 2 mondiale de taekwondo et le véliplanchiste Louis Giard, grand espoir de médaille olympique. Ils nous font partager chaque mois les moments importants de leur préparation en vue de ce grand rendez-vous olympique.

Haby Niaré,
championne du monde de Taekwondo

Haby Niaré

« C’est avec une joie immense que je vous annonce ma qualification officielle pour les Jeux Olympique de Rio 2016 ! Je vous avoue que j’ai encore du mal à y croire mais c’est bien vrai ! »

« Comme vous le savez, j’ai été blessée pendant presque 1 mois et la reprise a été difficile. J’ai traversé une période de doute mais le mental d’Habigator a fait la différence. Il m’a permis de remporter la médaille d’or dans ma catégorie lors du récent grand prix de Manchester durant lequel j’ai dû faire face à des adversaires plus déterminées que jamais. Mais, ma volonté était encore plus forte comme en témoigne ma victoire en finale contre ma bête noire de toujours : la turque Nur Tatar! Cette victoire m’a permis de remonter de la 3ème à la seconde place du Ranking Olympique. Je vous rappelle que pour se qualifier, il fallait figurer parmi les 6 premières du classement Olympique et inutile de vous dire que la 6ème est à des années lumière de moi haha ! »

« Voilà, j’ai un poids en moins sur les épaules et après 2 semaines de repos bien mérité je suis d’attaque pour commencer ma préparation Olympique qui, je le sais, sera plus que difficile. Mais remporter un titre de championne Olympique, cela se mérite ! »

Louis Giard,
membre de l’Equipe de France de Voile

Louis Giard

« Le tant attendu Championnat du Monde 2015 d’Oman s’est achevé le 24 octobre dernier. Je termine à la 8ème place, soit une place de mieux que l’an passé, mais ce résultat n’est malheureusement pas suffisant pour la qualification olympique. Je suis tombé sur plus fort que moi côté Français en la personne de Pierre Le Coq qui a remporté le titre de Champion du Monde et sera donc prochainement sélectionné pour les Jeux de Rio. »

« Le vent a été très léger pendant toute la durée de la compétition mettant à rude épreuve les organismes avec une température d’environ 35° sur le plan d’eau « d’Al Mussanah ». Ces conditions ne sont pas mes favorites mais je suis capable de naviguer avec les meilleurs et je ne peux pas avoir de regrets à ce niveau là. Plusieurs erreurs sur les départs m’ont parfois handicapé pour pouvoir me battre avec les meilleurs aux avant postes, mais cela fait partie de mes futurs axes de travail. »

« Malgré tous les efforts fournis depuis un an, je ne suis pas déçu. Je me suis donné à fond et je savais qu’il serait difficile de rivaliser avec Pierre. Je me suis préparé avec sérieux et j’ai le sentiment de progresser à chaque entraînement et à chaque compétition. C’est très motivant pour les années à venir et j’espère à mon tour monter sur un podium Mondial. »

« Je vais désormais accompagner Pierre dans sa préparation, tout en préparant le prochain Championnat du Monde qui aura lieu en février prochain en Israël. »